Ateliers de conception pour explorer le couplage d’innovations entre production agricole et transformation alimentaire

Ateliers de conception pour explorer le couplage d’innovations entre agriculture et alimentation

Ateliers de conception pour explorer le couplage d’innovations entre production agricole et transformation alimentaire

Ce projet vise à faciliter la construction de programmes de recherche impliquant des unités aux champs disciplinaires complémentaires et visant à traiter ensemble la question du couplage des innovations entre production agricole et transformation alimentaire, pour soutenir la transition vers des systèmes alimentaires durables. Le projet est basé sur la réalisation et l’analyse d’ateliers de conception selon la méthode KCP. Les résultats attendus sont des thèmes de recherche à développer, et l’identification des connaissances à mobiliser ou à produire sur ces thèmes de recherche.

Contexte 

Les transitions qui se dessinent au sein des systèmes alimentaires appellent un immense besoin d’innovations de rupture, et nécessitent de travailler avec une diversité d’acteurs, dans une approche systémique visant l’évolution simultanée de produits, de techniques, de services, de comportements, d’activités, et de modes d’organisation. Néanmoins, les processus d’innovation restent trop souvent segmentés entre les différents acteurs de la filière, et les innovations produites ont généralement pour but de s’adapter aux spécifications des acteurs de l’aval (transformateur, distributeur, consommateur) dans une perspective souvent limitée à un raisonnement en silo peu propice au croisement entre filières. Le développement de systèmes alimentaires alternatifs repose donc sur une reconnexion entre les dynamiques d’innovation des différents maillons de la filière alimentaire. Cette reconnexion doit se faire dès l'étape de conception de manière à ce que les innovations en aval soient cohérentes avec celles de l'amont (Meynard et al., 2017). Plusieurs exemples, dont un mémoire de master AgroParisTech récent (Achkar, 2017) montrent l'intérêt de cette démarche de couplage d’innovations dès l'étape de conception pour répondre aux enjeux actuels et notamment dans la mise en place de nouvelles filières alternatives.

Les UMR AgroParisTech-Inra contributrices à IDEAS regroupent des compétences dans différents domaines en lien avec la reconnexion des différents maillons de la filière alimentaire : agronomie (UMR Agronomie, UMR SAD-APT), transformation alimentaire (UMR GENIAL, UMR GMPA), sciences de la consommation (UMR GENIAL), économie, sociologie et sciences de gestion (UMR SAD-APT). Une telle complémentarité est une opportunité remarquable non seulement pour proposer des recherches originales sur le couplage d’innovations pour la transition des systèmes alimentaires, mais aussi pour en préparer simultanément l’accompagnement pédagogique dans la formation des étudiants.

 

Objectifs du projet

Le principal objectif de ce projet est d’explorer comment des unités aux champs disciplinaires complémentaires (UMR Agronomie, SAD-APT, GENIAL et GMPA) pourraient traiter ensemble la question du couplage des innovations entre production agricole et transformation alimentaire, pour soutenir la transition vers des systèmes alimentaires durables.

Il s’agit donc d’identifier conjointement

  • des thèmes de recherche à développer, impliquant des couplages d’innovations en faveur d’une telle transition,
  • et les connaissances à mobiliser ou à produire sur ces thèmes de recherche.

Un second objectif est l’appropriation par les unités de ces thèmes de recherche à développer et connaissances à produire. Cette appropriation devrait conduire à

  • la co-construction de projets de recherche inter-unités sur le thème du couplage d’innovations entre production agricole et transformation alimentaire, impliquant un débat sur les concepts, hypothèses et représentations de ces différentes disciplines,
  • l’intégration des thèmes et questions de recherches dans les projets des unités qui seront soumis fin 2018 pour évaluation par l’HCERES.

 

Méthodes utilisées

Le projet est basé sur la réalisation et l’analyse d’ateliers de conception. Il s’appuie sur le cadre conceptuel de la conception innovante (Hatchuel et Weil, 2009), qui formalise la relation entre les explorations qui gouvernent le processus d’innovation et les raisonnements sous-jacents à la production de connaissances. L’objectif des ateliers est d’identifier des domaines de recherche innovants nécessaires pour ouvrir des champs d’innovation dans le domaine interdisciplinaire des systèmes alimentaires durables. Les ateliers sont organisés, selon la méthode KCP (Elmquist et Segrestin, 2009, Hooge et al, 2016): -K- partage de connaissances, -C- exploration de concepts d’innovations, -P- proposition.

Le partage de connaissances initial visait à générer des concepts à explorer, l’exploration des concepts identifiés pouvant permettre de définir des priorités quant aux connaissances à mobiliser ou à produire : les étapes K et C se déroulent dans un processus itératif.

Les ateliers avaient donc pour but d’explorer, sur la base d’un premier partage de connaissances, différentes pistes de couplage des innovations entre production agricole et transformation alimentaire pour soutenir la transition vers des systèmes

alimentaires durables. Il s’agissait notamment de préciser les thèmes scientifiques à développer et les questions de recherche innovantes qui y sont associées.

 

Réalisations

Trois ateliers ont été organisés au printemps 2018 :

  • 23 avril 2018 (10 personnes)
  • 4 mai 2018 (14 personnes)
  • 23 mai 2018 (10 personnes)

Ces ateliers ont regroupé des personnes provenant des différentes unités impliquées (UMR Agronomie, SAD-APT, GENIAL, GMPA, LISIS, ALISS).

Les résultats de ces ateliers ont été discutés collectivement lors du séminaire IDEAS du 19 juin 2018.

Voir aussi

Sur les innovations couplées pour des systèmes agri-alimentaires durables

  • Meynard, J.-M., Jeuffroy, M.-H., Le Bail, M., Lefèvre, A., Magrini, M.-B., & Michon, C. (2017). Designing coupled innovations for the sustainability transition of agrifood systems. Agricultural Systems, 157, 330–339. https://doi.org/10.1016/j.agsy.2016.08.002

 

Sur la méthodologie KCP

  • Hatchuel, A., & Weil, B. (2009). C-K design theory: an advanced formulation. Research in Engineering Design, 19(4), 181–192. https://doi.org/10.1007/s00163-008-0043-4
  • Elmquist, M., & Segrestin, B. (2009). Sustainable development through innovative design: lessons from the KCP method experimented with anautomotive firm, International Journal of Automotive Technology and Management, 9(2), 229–44.
  • Hooge, S., Béjean, M., & Arnoux, F. (2016). Organising for radical innovation: the benefits of the interplay between cognitive and organisational processes in KCP workshops. International Journal of Innovation Management, 20(04), 1640004. https://doi.org/10.1142/S1363919616400041

Date de modification : 05 juillet 2023 | Date de création : 29 avril 2019 | Rédaction : Caroline Pénicaud